Professionnalisme médical et médecine complémentaire

Les médecins ostéopathes européens sont tous docteurs en médecine, dotés de compétences spécifiques essentielles dans le domaine de la médecine traditionnelle et de leur spécialité. Une question globalement consensuelle est celle de l’interface entre professionnalisme médical et médecine complémentaire.

1.1. Charte de professionnalisme médical :

La charte de professionnalisme médical est fondée sur trois principes majeurs :

1.1.1. Bien-être du patient ("salus aegroti suprema lex")
1.1.2. Autonomie du patient
1.1.3. Équité médicale et sociale

1.2. Engagements pour le respect de ces principes :

1.2.1. Expertise professionnelle

1.2.2. Honnêteté envers le patient

1.2.3. Discrétion professionnelle

1.2.4. Bonne relation médecin-patient

1.2.5. Bonne qualité du traitement

1.2.6. Réduction des barrières aux soins du patient

1.2.7. Coût et efficacité

1.2.8. État de la science médicale

1.2.9. Publication des conflits d’intérêt

1.2.10. Collégialité

1.3. Fiabilité des soins médicaux conventionnels et ostéopathiques :

1.3.1. Rigueur méthodique dans le processus diagnostique et thérapeutique

1.3.2. Effort continu d’approfondissement des connaissances médicales et de progrès des connaissances

1.3.3. Connaissance de ses propres limites dans le diagnostic et le traitement

1.3.4. Connaissance des alternatives diagnostiques et thérapeutiques les plus importantes et de leurs limites

1.3.5. Information du patient sur les fondements théoriques et empiriques de son propre processus de décision

1.3.6. Respect des priorités personnelles et du processus de décision du patient

1.3.7. Prix raisonnables pour une prestation médicale

1.3.8. Rejets des fausses prétentions de succès visant à un profit financier ou intellectuel